Nicolas Sarkozy dégradé, la diversité sarkozienne en quenouille

By , in Editorial France on .

Paris – Nicolas Sarkozy a été dégradé. Prévisible et fatal.

Bouclier fiscal, diner au Fouquet’s avec le CAC 40 et tutti quanti. Le mépris du peuple. Le mépris de la souffrance du peuple en somme.

Le populisme n’est pas populaire. Pis, les symboles de la diversité tombent en quenouille.

Plagiaire, Rama Yade, rayée des listes électorales de Colombes. La banlieue n’aime pas les frimeurs et les tricheurs.

Rachida Dati, punie par là où elle a pêché. Squatteuse de luxe, dégagée par un parachuté comme elle.

Fadela Amara, délogée de son appartement de fonction et Abdel Rahman Dahmane, des palais de la République.

Faudel renvoyé à ses fourneaux et Doc Gyneco à ses vapeurs.

Et si la diversité à la Sarkozy n’était qu’un «piège à c…» et Sarkozy piégé par lui même ?

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services