Libye/Sarkozy : Le Libertador est un Matamore

By , in France Libye Politique on .

Le plus anti arabe des dirigeants français qui se rêvait le Simon Bolivar de la Libye, a été pris la main dans le sac de la magouille et de l’esbroufe.

La France a bien fourni au Colonel Kadhafi du matériel de surveillance de sa population, particulièrement de son opposition, de la même manière que la France avait fourni du matériel anti émeute à la Tunisie et à Bahreïn pour la répression de la contestation populaire dans ces deux pays.
La société qui a mis en place le système de surveillance des internautes libyens, à base de «Deep Packet Inspection», est française. Elle s’appelle Amesys, filiale de Bull.

Lisez bien: La surveillance des internautes dont les internautes contestataires, c‘est à dire l’opposition qu’il chérit tant désormais.

«Le logiciel Eagle ne fait pas l’objet d’un contrôle à l’exportation, a précisé le porte-parole du Quai d’Orsay, Bernard Valero, l’Etat n’a pas de visibilité sur son exportation; Nous démentons donc toute implication dans des opérations d’écoute de la population libyenne. » La DGSE s’est refusée à tout commentaire mais a tenu à rappeler que l’ensemble de ses activités en Libye s’inscrivait dans la lutte antiterroriste et notamment dans la traque, après 2001, des membres d’Al-Qaida et ses alliés, dont les combattants d’Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI)

Pis, l’examen des archives récupérées par l’ONG Human Right Watch promet des surprises
Des contacts réguliers entre la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) et le chef de l’espionnage libyen, Moussa Koussa, qui a déserté le camp Kadhafi au début du soulèvement.

Formation d’unités spécialisées libyennes par la société de sécurité privée française Geos d’assurer la formation des forces spéciales libyennes.

Missions « ponctuelles » d’encadrement des services de renseignement libyens ou de forces spécialisées.
Autrement dit, le Libertador est un Matamore, un vantard …. un contre vériteur, le terme qui vous permet d’échapper à la diffamation si vous faites usage du terme menteur.
Le premier président de «sang mêlé» de France veut passer pour l’ami des Arabes.
Comme dirait le fiston: «Bonne chance Mon papa». Le chemin est long, le résultat aléatoire et les vigiles sur pied de guerre.

Encore un mot: Le terme matamore n’a pas été choisi au hasard

Matamore (de l’espagnol mata moros, tueur de maures ou en arabe « mate » c’est-à-dire mort) est un personnage de la commedia dell’arte, un soldat fanfaron, se targuant d’exploits qu’il n’a pas réalisés et qui, au fond, n’est qu’un poltron.

Voila une histoire qui devrait déniaiser définitivement les Arabes, au delà, tous les basanés sur les bons sentiments de la France et des Occidentaux en général, à leur égard.