Publié le: lun 15 oct 2012
Livres / News | Par René Naba

Parution : René Naba, Média et Démocratie

La captation de l’imaginaire, un enjeu du XXI me siècle.

Les grands principes universalistes découlent rarement de considérations altruistes. ils répondent davantage à des impératifs matériels.

Dans leur bataille idéologique pour la conquête du monde, les pays occidentaux, particulièrement les Etats-Unis, ont développé tout un argumentaire doctrinal reposant sur le principe général de la liberté dans toutes ses déclinaisons (navigation, commerce, circulation de l’information et des ressources), en vue d’asseoir leur hégémonie sur l’ensemble de la planète.

La conquête de l’imaginaire des peuples, gage essentiel de la pérennité d’une nation, constitue à ce titre un enjeu majeur du XXI me siècle, face au risque de déclassement de l’Occident comme premier bloc planétaire. Ce livre en décrit la stratégie des uns, la riposte des autres, les ruses, les subterfuges et les bévues des uns et des autres.

Ière partie: l’Hémisphère Nord

Chapitre I: Du bon usage des principes universels
Section 1 : Le corpus doctrinal
Section 2: La mise en œuvre du corpus doctrinal sur le théâtre euro-méditerranéen

Chapitre II: Le déploiement sur le terrain
Section 1- Le déploiement à l’époque de la guerre froide soviéto-américaine (1945-1990)
Section 2 –Le dispositif américain post guerre froide

Chapitre III: Les Médias comme véhicule d’une idéologie dominante
Section 1 : Le débat démocratique face à la profusion d’information: Surinformation ou désinformation?
Section 2 : Les chiffres de la publicité et le neuro-marketing.

II partie: Le langage comme marqueur d’identité culturelle. La guerre sémantique

Chapitre IV: Les enjeux stratégiques et médiatiques de l’ingérence humanitaire
Section 1: Le dilemme humanitaire, les grandes puissances, des pompiers- pyromanes?
Section 2: Ingérence humanitaire sur le plan international et défaillance interne.

Chapitre V: De l’endogamie entre Média et Politique en France, «L’Embedded à la française».
A- Le syndrome de la proximité
B- Le couplage

Chapitre VI: Les journalistes, nouveaux acteurs des relations internationales
Section 1: Les Journalistes de brocante
Section 2: Les journalistes de légende

Encadré I : Le réseau Echelon
Encadré II : L’information contestataire
A- Zaléa Tv
B-Le documentaire « Les nouveaux chiens de Garde »

II me Partie: l’Hémisphère Sud

Chapitre VII: le Liban, un rôle pivot du déploiement arabe
Section 1: Beyrouth, une passoire
Section 2 : Le paradis libanais, une fournaise
Section 3: Le Liban, banc d’essai de la théorie de la désorientation informative et de la dissension sociale

Chapitre VIII: Les tribulations de la presse libanaise
Section 1: Le journalisme libanais, côté face.
Section 2: Le journalisme libanais, côté pile: le revers de la médaille ou les travers de la presse libanaise.
Section 3: L’empire médiatique de Rafic Hariri.
Section 4: De Télé Liban à la chaîne «Al-Mostaqbal»: De la rapine en guise de mécénat.
Section 5: «Al-Hayat» et «An-Nahar»: la roue dentée de la diplomatie américaine.
- Al-Hayat et sa rivalité avec le journal panarabe «Al Qods Al-Arabi».
- «An-Nahar», les alliances rotatives du clan Tuéni et le transfert amoureux de Samir Kassir:
- Les connexions sulfureuses de Gébrane Tuéni.

Chapitre IX: «Al Jazira», la fin d’une légende
Section 1: Un rôle prescripteur
Section 2 : La Libye, la Syrie, un coup fatal à la crédibilité d’Al Jazira et du Qatar

Chapitre X: Le prince Walid Ben Talal, le Tycoon de la génération de la relève
A- Al Waleed et la politique: Al Waleed versus Rafic Hariri.
B-« Al Arab», le navire amiral de la flotte médiatique d’Al Waleed,

Chapitre XI: Israël, De la propagande
Section I: Du bon usage de la Bible.
A- La terre promise, le peuple élu et la controverse théologique avec l’Eglise d’Orient.
B- La position de l’Eglise d’Orient.

Section II : le vade-mecum des outils de la stratégie israélienne de communication,
-GIYUS. ORG (Give Israel Your United Support), Spot and Shoot -Repère et Tire), KISS: Pour «Keep It Simple and Specific»
-L’argumentaire ou la proposition du “The Israël Project’s 2009, Global Language Dictionary»

Section III: Le lobby pro israélien aux Etats-Unis
Le CAIAP ou «Le Comité Américano-israélien des Affaires Publiques ».
Section IV: La capitulation américaine face à Israël: Une assistance au suicide

Section V: La Soft Warfare” (La douce guerre) et les Sayanim à contribution

Section VI: La théorie de Noam Chomsky sur la manipulation des masses
Et son application au conflit israélo-arabe, le théorème de Bernard Langlois
«Goa Karma Casher», substitut à la terre promise?

Epilogue

Norvège: Le carnage d’Oslo, un symptôme des dérives de la pensée intellectuelle occidentale.
Section 1: Oslo, lieu chargé d’un lourd symbolisme
Section 2: L’islamophobie est une idéologie de masse qui imprègne lentement la société française.

il y a 3 Commentaires
Tribune modérée avant publication
  1. Ouassini Ziani dit :

    opportun,j’en suis convancu. esperons qu’il sera en vente en Algérie

  2. Tigrane Y dit :

    Ai lu tout livre d’une traite hier soir. Presque fini,
    passionnant! vraiment! tu réactualises ce que tu avais pondu en 1998 et j’ai particulièrement apprécié le chapitre sur la presse libanaise,

    Comment expliques tu l’éviction d’Ousni Al Hajj par Gébrane Tuéni? Incompatibilité idéologique ou simple querelle d’égo?

  3. Rene Naba dit :

    Gébrane Tuéni ne pouvait supporter que quelqu’un lui fasse de l’ombre. Son dégagement d’Ounsi El Hajj a été d’une grande brutalité; contraire à toutes les règles de confraternité.Ounsi a été parmi l’équipe fondatrice du journal et un grand ami de Ghassane Tuéni, le père de Gébrane, pendant trente ans. Cela n’a pas pesé lourd devant l’égo de Gébrane. Au premier jour de son entrée en fonction, il s’est dirigé vers le bureau d’Ounsi Al Hajj et sans ménagement, et lui a signifié la fin de sa présence au journal. Ounsi a vécu cela comme un « uppercut en pleine face », selon les confidences faites à son entourage. Il sera récupéré par le Journal Al Akhbar, qui a complètement éclipsé An Nahar. Gébrane était un enfant gâté, fils de…., Le hasard a voulu qu’il prenne en main les destinées du journal. Cela était réservé à son frère ainé Makram, décédé dans un accident de voiture à Paris. Gébrane passe dans les annales du journalisme libanais pour avoir inauguré le système des alliances rotatives, s’offrant au plus offrant…Bachir Gémayel, le général Michel Aoun, puis Hariri, avec un bref intermède pour le président Emile lahoud. Durant ses absences du Liban et pour rentabiliser son patrimoine, il louait sa voiture blindée mille dollar par jour à un chef mafieux libanais opérant en Europe centrale et ancien milicien libanais. C’est ce personnage là que l’on cite en exemple à la jeunesse libanaise comme symbole de l’indépendance de la presse.

Laissez votre commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


+ 2 = 9