Laïcité

Revue Al-Moharrer- Beyrouth

26 couvertures de presse et 1284 articles sur le voile

Paris- Faisons un pari: Dans une année marquée par la guerre contre l’Irak, en mars-avril 2003, la bataille diplomatique qui l’a précédée aux Nations-Unies et les importantes manifestations des opposants à la guerre dans les grandes capitales du monde, les enquêtes sur les armes de destruction massive, la traque de Ben Laden, une canicule qui a fait 15.000 (quinze mille morts) en deux semaines, au mois d’aout 2003, une épidémie de SRAS, qui a touché dix pays asiatiques, des innondations dévastatrices dans le sud de la France, la crise de la recherche française qui a provoqué la démission de 2.000 (deux mille) chercheurs de haut niveau, la modification du régime d’indemnisation du chomage, qui a entrainé, d’un seul coup, la suppression des indemnités à 265.000 (deux cent soixante cinq mille) chomeurs, le procés des emplois fictifs de la Mairie de Paris et du parti chiraquien RPR (Rassemblement pour la République), où a comparu et a été condamné l’ancien premier ministre Alain Juppé, quel aura été le sujet favori de la presse française?

Vous ne devinerez jamais et vous avez perdu votre pari. Aucun de ses sujets n’a retenu l’attention de la presse autant que le voile islamique, comme si ce fichu qui sert à couvrir la tête allait couvrir la planète entière, modifier radicalement les conditions météorlogiques et climatiques, et se propulser comme l’arme de destruction massive du 21me siècle.

Les sept hebdomadaires principaux de France (Paris-Match, le Figaro Magazine, Le Nouvel Observateur, l’Express, le Point, Valeurs Actuelles et Marianne) ont consaré vingt six couvertures au voile et la laicité, alors que les grands quotidiens nationaux (Le Monde, le Figaro, Libération et Aujourd’hui en France) ont consacré une centaine de manchettes en première page sur ce thème.

Ce matraquage a permis de détourner l’attention de l’opinion sur les véritables débats de société, notamment la précarisation de plus en plus grande du monde du travail et la montée de la pauvreté et du chomage, la corruption et les gaspillages de l’argent public.

Le Canard Enchainé, un hebdomadaire satirique, en date du 21 janvier 2004, a recensé que Libération, journal pourtant réputé de gauche, a consacré trois manchettes sur le chomage et onze sur le voile, le Figaro, une sur l’emploi et neuf sur le voile.

De son côté, PLPL, (qui signifie Pour Lire ce qui n’est Pas Lu dans la presse), revue bimestrielle qui sort tous les deux mois, consacrée à la critique de la couverture de l’actualité par les médias, a recensé, dans son numéro d’avril 2004, un total de 1284 articles, enquêtes, reportages, éditoriaux sur ce sujet rien que dans les trois grands quotidiens nationaux avec, dans l’ordre, Le Figaro (512 articles), Libération (505 articles) et le Monde (265 articles), soit en moyenne deux articles par jour dans chaque quotidien durant six mois (septembre 2003-février 2004).

Cette étude porte sur les trois grands quotidiens nationaux et ne concerne ni les grands journaux de province (Ouest-France, Depeche du midi, Nice Matin, dernières Nouvellles d’Alsace) etc…, ni les quotidiens parisiens de moindre importance (France-Soir, Le Parisien, le Journal de Dimanche).

En comparaison, le projet de réforme de la sécurité sociale n’est apparu que 478 fois dans ces trois jours, soit trois fois moins, alors que la couverture médicale des Français devrait être un sujet de grande préoccupation et que son budget grève les finances publiques de l’Etat.

Le thème du voile a provoqué une grave crise diplomatique entre la France et les pays musulmans, ainsi qu’en Inde, auprès de la communauté Sikh, et aux Etats-Unis, où l’administration Bush y a vu une belle occasion de donner une leçon à la France sur le respect des valeurs religieuses et de prendre ainsi sa revanche diplomatique sur ses difficultés militaires en Irak.

Laisser un commentaire

*