Honte à Simon Perez, Honte à la France

Paris – Un incident stupéfiant «à caractère raciste», mettant en cause des personnalités israéliennes de premier plan, s’est produit vendredi 8 mars 2013 à 10H30, à la Gare du Nord à bord du train Thalys en provenance de Bruxelles (Belgique) avec à son bord Shimon Perez.

A l’arrivée du président israélien, sa délégation a fait l’objet d’un singulier traitement assuré sur une «base confessionnelle». La manutention de l’opération avait été confiée à la société Itiremia SAS, une filiale Groupe SNCF, dont le Directeur Général est Sébastien Budillon et le chef de site Patrick Vidal.

L’accès du train a été interdit au chef de bord qui était noir et un conducteur d’un autre train, d’origine maghrébine, a été empêché de rejoindre son poste.

En pièce jointe, le communiqué du syndicat et le trac mis au point pour distribution aux salariés de l’entreprise

Visiblement, au prétexte de considérations de sécurité, le chef de l’Etat d’Israël parait vouloir imposer à la France l’Apartheid que son pays applique aux Palestiniens. S’il craint tant pour sa longévité, il pouvait prendre l’avion et atterrir loin des concentrations urbaines.

Un apartheid subliminale comme en témoigne l’amputation traumatisante que ce pays, «unique démocratie du Moyen-Orient, selon la formule consacrée», a infligée aux Falashas, la stérilisation des femmes juives noires éthiopiennes.

Pas de Noirs, ni d’Arabes avec en filigrane, en sous-entendus, pas de Musulmans. Comme là-bas chez nous, dit: «Bus only for arabs» et féminité éventrée pour les Falashas, les juives éthiopiennes, comme à l’époque du Klu Klux Klan.

Bien voyons: Noirs, Arabes, Musulmans.. «Des sous-hommes» comme dirait son ami défunt Georges Frèche, ou son ami blackboulé Nicolas Sarkozy «la racaille»… qui égorge les moutons dans les baignoires» et que l’on doit « nettoyer au karcher»

Quelle amnésie. Quelle dérive mentale. Comment ignorez-vous à tel point les enseignements de l’Histoire, Shimon Peres, vous dont les coreligionnaires en ont grandement pâti de l’intolérance, de la xénophobie et du racisme.

Quelle amnésie .Quelle dérive mentale pour la SNCF, coutumière de discrimination avec les trains remplis de Juifs au départ de Drancy vers les camps de concentration d’Allemagne et de Pologne

Les Noirs, Les Arabes, les Musulmans sont vos successeurs directs dans l’ordre de la stigmatisation, vous, les Juifs, qui n’avaient cessé des siècles durant, à être persécutés parce que Juifs.

Noirs, Arabes, Musulmans, quatre cent mille d’entre eux ont combattu durant la 2eme Guerre mondiale (en 1939-1945) pour libérer la France du joug nazi, vos bourreaux et tortionnaires

Nous ne sommes pas dupes de vos manigances. Les procédés d’intimidation auxquels s’est livrée la direction générale auprès des collaborateurs de l’entreprise pour les réduire au silence, en tenant de propos lourds de sous-entendus sont indignes d’une direction générale qui aurait dû, d’elle-même, s’offusquer du comportement de son hôte, plutôt que de chercher à pénaliser les collaborateurs de l’entreprise, en service commandité.

Il ne sert à rien de pleurer sur le lait versé et de se revendiquer ultérieurement comme les dignes successeurs de Guy Mocquët. La libre expression de l’opinion relève d’une saine pratique de la démocratie et dans le cas d‘espèce d’une saine pratique de la démocratie au sein de l’entreprise, gage de son bon fonctionnement et indice de l’attachement des collaborateurs à sa bonne marche et à son bon renon.
Démarche d’autant plus malvenue que l’entreprise est constituée de 90,9°/° de Noirs et d’Arabes et qu’elle a souscrit à LA CHARTE DE LA DIVERSITE.

Gageons que M. Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, chargé du maintien de l’ordre et de la cohésion sociale, si soucieux du bon renom d’un pays auquel il est «éternellement attaché», du fait de son mariage avec une musicienne de confession juive, saura y mettre bon ordre.

Shimon Perez venait de Bruxelles où il avait plaidé auprès de l’Union Européenne l’inscription du Hezbollah sur la liste des organisations terroristes, avec pour objectif sous-jacent d’affaiblir l’Iran, prélude à une éventuelle action militaire.

Cette opération était doublée d’une opération de charme et de relations publiques destinées à démontrer le caractère œcuménique de sa démarche et ses intentions pacifiques:
-Opération de charme en ce qu’elle coïncidait avec l’envoi à New York de la chanteuse Riva, une israélienne d’origine juive iranienne, pour chanter la Paix.

-Opération de relations publiques: La rencontre avec le groupe des Oulémas de France conduits par le franco tunisien Hassan Chalghoumi a eu lieu dimanche, soit 48 heures après l’incident raciste de la gare du nord

«Le coup de Chalghoumi» s’est révélé, postérieurement, une opération de diversion à bon compte en ce que le fait de recevoir le lendemain d’une requête raciste une vingtaine de dignitaires religieux musulmans n’absout pas le racisme du donneur d’ordre, mais le discrédite d’autant plus durablement que l’interlocuteur privilégié de l’Iman de Drancy n’est autre que Gilles Bernheim, le Grand Rabbin de France, plagiaire et faussaire, mis en congé depuis sa déconfiture intellectuelle et morale.

Nul ne conteste à Hassan Chalghoumi ses choix, mais il importe pour sa crédibilité qu’il fasse le bon choix. Ni Shimon Perez, Ni Gilles Bernheim ne lui ont porté chance. Qu’il soit plus prudent la prochaine fois.

Pour aller plus loin sur les Droits et Devoirs des binationaux franco-arabes

3 comments

Je suis d’accord globalement avec monsieur Naba. Mais le titre de l’éditorial et certaines interprétations sont discutables, voire m’ont agacé. (1) De quelle France honteuse parlons-nous ? Après tout ce sont des syndicaliste français qui ont dénoncé la complaisance raciste d’une société privé appartenant à la SNCF. En réalité, pour un syndicaliste cohérent, la nationalité a infiniment moins d’intérêt que la la protection des travailleurs et la référence universelle aux droits de l’homme. C’est donc une filiale de la SNCF qui a anticipé ou suivi les désidératas des équipes de sécurité israélienne. C’est d’abord de ce côté qu’il faut cogner. La SNCF propriétaire de Itinéria est-elle totalement publique ou privé ? Sa filiale étant privée, peut-on totalement intervenir vu une jurisprudence autorisant le port du voile dans une société privé. Tout le monde s’est piégé dans la méthodologie des débats. La discrimination était éventuellement justiciable si les travailleurs concernés avaient été privé de salaire ou de prime. C’est ce qu’on peut appeler un bâton merdeux par quelque bout qu’on le prenne. Les syndicalistes ont fait simplement leur devoir. Il aurait fallu plutôt titrer à la rigueur  » pauvre France « , parce que sur le plan du respect des droits, tout prend l’eau. (2) Il faut laisser à monsieur Peres le bénéfice du doute sur un supposé racisme puisque il est supposé de gauche comme le gouvernement actuel et que ces gens là ne se préoccupent pas trop des détails logistiques. (3) De même qu’il ne faut pas forcément accorder la responsabilité de ces discriminations à monsieur Peres, il ne faut pas lâcher l’affaire, évidemment. (4) Je ne comprends pas pourquoi on voit la tronche du grand rabbin de France qui s’est fait passer pour un agrégé de philosophie. Est-ce pour suggérer dans la tête des lecteurs le message, juifs = escrocs ? Si la loi française s’applique, le monsieur devrais le payer cher. Madame Dati avait aussi menti sur son diplôme je crois aussi que Sarkozy avait laissé trainé l’ambiguïté entre « ancien éleve » et  » diplômé  » de science-po. Finalement, qu’importe l’origine ou la confession, ce qu’il faut c’est d’être du bon côté du manche pour avoir des chances d’échapper à la loi républicaine. Si Moshé, Mohamed, Jean-Michel ou Ravachol n’habitent pas dans les bon quartiers, s’ils ont le tord de s’habiller en rappeurs, s’ils ont la malchance d’avoir l’accent des faubourgs, ça va chier pour eux et ça va chier pour nous. Pauvre France. (5) Adoptons définitivement la convention suivante qui rendrait aux choses une simplicité biblique, si j’ose dire. Décrétons que tout ce qui vit sur le territoire français, de la mouche à merde, en passant par les virus, les arbres, les bactéries, les chiens, les vaches, les chats et les primates à deux pattes est français. Un point c’est tout. Je n’ai pas besoin de me référer à l’histoire que je connais parfaitement.

Pauvres mouches à merdes ! Pauvre France !

Il faut se garder de plonger dans une confusion généralisée.
Les choses sont claires. M. Pérès venait à Paris superviser un dialogue inter-religieux avec pour principaux partenaires Gilles Bernheim et Hassan Chalghouni, dans une opération de diversion qui a mal tourné. Il a utilisé deux symboles qui se sont révélés inopérants, Bernheim, faussaire et usurpateur et Chalghoumi, qui n’a ps compris qu’il servait de caution à une démarche à fort relent belliciste, dont l’enjeu lui échappait. J’ai démasqué le processus qui a conduit de Bruxelles à Paris avec son prolongement à New York (Riva) Je ne suggère rien. Vous avez emprunté un raccourci pour parvenir à votre déduction. Vous en portez donc la responsabilité Pour le reste, la SNCF, entreprise de service public, donc la France, porte la responsabilité de cette affaire en ce que sa filiale est placée sous sa tutelle, laquelle ne constitue tout au plus qu’une forme de délocalisation locale d’un service public.

Laisser un commentaire

*